L’HISTOIRE DU LIEU

Le Colbert est en réalité l’histoire d’une renaissance.
La renaissance d’un lieu qui a été créé dans les années 70 par Albert Féraud, grande figure du spectacle vivant toulonnais. Albert Féraud, directeur de l’Alcazar à Marseille, était également le propriétaire du Femina à Toulon, cinéma la journée et music-hall le soir. En ces murs, il a notamment fait venir d’immenses artistes, Maurice Chevalier, Charles Aznavour, Claude François, Dalida, Johnny Hallyday, Michel Sardou, et bien d’autres.
Le Colbert devait initialement prendre le relais du Femina, mais Albert Féraud est décédé juste avant la fin des travaux.

« Quand on est entré pour la première fois », explique Pascal Lelli, « […] sans connaître le passif du Colbert, on a immédiatement ressenti que le lieu avait une âme, un truc inexplicable. On a tout de suite réussi à imaginer l’endroit fini, à situer où seraient les loges, la scène, la régie, à modéliser le théâtre malgré toutes les contraintes techniques et normatives que nous avons pu rencontrer et qui n’existaient pas à l’époque. »

Le Colbert est donc redevenu ce qu’il aurait toujours du être, un lieu de spectacles et de bonheur, un lieu d’échanges et de partage, un lieu qui sous la bonne étoile d’Albert Féraud, a retrouvé la place qu’il n’aurait jamais du perdre.

L’EQUIPE

Pascal Lelli – Directeur
Maxime Fabre – Responsable de la billetterie
Stéphane Voituret – Régisseur
Denis Gatto – Secrétariat
Hélène et Patrick Fabre – Propriétaires

———––

LE LABEL « Culture locale »

Le label « Culture locale » a été créé en 2016, afin de donner aux artistes varois une visibilité et une opportunité de se produire au Colbert.
Pour entrer dans ce cadre, l’artistes ou les compagnies doivent proposer une création professionnelle, originale, pourvue d’une note d’intention et d’un vrai propos. Aucune discipline n’est exclue, qu’il s’agisse du théâtre, de la danse, du mime, de l’humour, ou de la musique, à partir du moment ou les critères « qualité du spectacle », « création » et « note d’intention » sont remplis.

Ces spectacles sont programmés régulièrement le dimanche après-midi, ce qui ouvre aussi le Colbert à un public averti, qui aime la culture, et qui a envie de s’ancrer dans ce projet de développement de la culture varoise.

LES PARTENAIRES CULTURELS

 
 


———––
LES MECENES